Vidéo de la conférence: « Boostez votre assiette pour booster votre vie » par Hélène Sevrin

Cliquez ICI pour voir la vidéo de la conférence en entier.


—— Merci à l’équipe de « MaTélé » pour leur confiance et pour l’autorisation de diffusion.

La nutrithérapeute, Hélène Sévrin, présente une conférence intitulée «Boostez votre assiette pour booster votre vie».
Hippocrate, le père de la médecine moderne, l’affirmait déjà :
«Que ton aliment soit ton seul médicament».

La nutrithérapie a repris cette maxime à son compte. Pour faire simple, cette discipline vise trois choses : améliorer la santé, prévenir les pathologies et quand elles surviennent, les traiter en agissant sur les comportements alimentaires.
Hélène Sévrin le précise d’emblée, la nutrithérapie ne constitue pas une médecine parallèle, elle serait plutôt une médecine complémentaire. Changer son alimentation permet, dans certains cas, de diminuer les symptômes. Elle ne se veut pas non plus « privative ».
Il ne s’agit pas d’interdire des aliments mais au contraire de parler de ce qui est bon. Naturellement, un bon aliment chassera un mauvais.

Une des branches de la nutrithérapie est la chrononutrition, c’est-à-dire le fait de s’alimenter différemment selon le moment de la journée. L’idée générale se résume en une seule phrase : il faut manger gras au matin, dense à midi, sucré à 16h et léger avant d’aller dormir.

Gras le matin
Le matin, il faut éviter les aliments qui font monter le taux de glycémie, c’est-à-dire les éléments très sucrés. Contrairement à ce qu’on pense traditionnellement, il faut également s’abstenir de boire un jus de fruits, même pressé à la maison. Les jus sont du sucre liquide, ils passent très vite dans le sang et ne sont pas utiles chez les personnes sédentaires. Le sucre provoque une hypoglycémie peu de temps après : cela entraîne fatigue, coup de barre, fringale. Chez les enfants, notamment, il peut également provoquer de la nervosité, de l’hyperactivité. Il ne faut surtout ne pas sauter le petit-déjeuner. Sans cela, le corps risque d’aller chercher ce dont il a besoin dans les muscles. Sauter le petit déjeuner n’entraine pas nécessairement une prise de poids mais peut provoquer un « détricotage » des muscles. A toute heure de la journée, il faut tester et écouter son corps. Si vous prenez un petit déjeuner qui vous permet de tenir jusque 12h-13h sans coup de barre et sans fringale, c’est qu’il vous convient.

Dense à midi
A midi, évitez l’excès de féculents au détriment des protéines et des légumes. Dans le cas contraire, vous allez ingurgiter beaucoup de glucides (donc de sucres) ce qui entraîne le même phénomène qu’au matin (pic de sucre puis redescente rapide). D’autre part, ce type de dîner est plus long à digérer et risque d’entraîner une envie de faire une petite sieste. A contrario, il est également recommandé de ne pas prendre un repas « light » du midi ou pire de « sauter » le dîner. Quand on frustre son corps, il finit toujours par se rattraper. Il est toujours important de manger doucement et de bien mastiquer. Si vous suivez toutes les recommandations mais que vous mangez trop vite, vous aurez des carences parce qu’il y a dans la bouche des enzymes qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans notre organisme. Sucré (mais pas trop) au goûter Oublier le goûter vous conduira vers un manque de sérotonine (= neuro transmetteur qui permet de se sentir relax, de ressentir la satiété) ainsi que vers une fringale incontrôlable avant le souper ou en soirée. Hélène Sévrin conseille pour le goûter des aliments non-transformés : fruits de saison, fruits secs, un carré de chocolat noir ou des préparations maison où on prend l’habitude de mettre moins de sucre.

Léger au souper
Le souper lourd et riche sera néfaste à un sommeil récupérateur. Attention souper léger, cela ne veut pas dire se contenter d’une salade. «On n’est pas puni», sourit Hélène Sévrin. Il est important de diminuer les protéines animales et les féculents pour augmenter la ration de légumes parce qu’en soirée, nos enzymes de digestion diminuent à mesure que le corps se fatigue. Dernier petit conseil, il est important de ne pas se coucher dans le divan tout de suite après avoir mangé. Cette position bloque la digestion.

Céline Sérusiaux, Journaliste celine.serusiaux@matele.be

 

Categories: Non classé, Vidéos et articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages